Londres : capitale technologique malgré le Brexit

Selon London & Partners, cabinet d’analyse économique, Londres a attiré 4.5 milliards de livres d’investissement entre janvier et juin 2017, soit un record depuis 10 ans.
 
drapeau-britannique-big-ben Londres est toujours considéré comme la capitale technologique malgré le Brexit.
En effet, 2 milliards d’euros ont été investis à Londres par des fonds de capital risque depuis le vote du Brexit (23 juin 2016).
Moins de 1 milliard pour Berlin considéré comme la deuxième ville la plus attractive.
557 millions de livres ont été investis pour Paris, soit la troisième ville la plus attractive.
 
Par ailleurs, en novembre 2016, Facebook avait annoncé la construction d’un nouveau siège et la création de 500 emplois à Londres.
 
Pour paraphraser la vice-présidente de Facebook – Europe, Nicola MENDELSOHN, “Le Royaume-Uni est l’un des meilleurs endroits pour une entreprise technologique et est une partie importante de l’histoire de Facebook. Nous sommes venus à Londres en 2007 avec une poignée de collaborateurs et d’ici la fin de l’année prochaine nous ouvrirons un nouveau siège et prévoyons d’employer 1.500 personnes au total”
 
En effet, le Brexit crée de l’incertitude mais Londres possède tout ce dont les entreprises ont besoin pour réussir à savoir les financements, les infrastructures ou encore les talents.